We Love Startups Magazine Podcast Conseils pour Inspirer et Former Entrepreneurs et Startups a Impact

Le personal branding tue-t-il les boîtes ?

personal branding

Aujourd’hui, je connais mieux les noms des personnes qui postent que la boîte qu’ils représentent. 

Et je trouve ca assez incroyable.

L’exemple type, est celui de Benoit Dubos. Une brute du développement de ton entreprise. Mais avant tout, une figure incontournable de linkedin. Ce qui est amusant, c’est que je n’ai même pas besoin de citer le nom de son entreprise : 80% des personnes qui vont lire ce post le savent déjà (statistique made in moi même)

La preuve ! La dernière fois que j’ai parlé avec Jean Baptiste d’un poste de Benoit, le nom de Scalezia n’est pas apparue dans notre conversation. Pourtant, c’est bien ses valeurs, ses services et sa promesse client que Benoit incarne.

Mais est ce une vraie bonne idée que de fonder sa communication de marque sur le personal branding ? La question mérite de se poser. Honnêtement, je pense que c’est une super façon de développer sa notoriété et celle de sa boîte. Mais tout n’est pas tout beau tout rose, et dans mon nouvel article de welovestartups que vous trouverez en commentaire, j’ai décidé de m’intéresser aux aspects négatifs du personal branding. 

1)Ton compte personnel devient une vraie page de publicité professionnelle pour ton entreprise.

Ton compte est une extension de la proposition de valeurs de l’entreprise. La limite entre ce qui t’es possible de faire ou pas, puisque tu la représentes, est donc fort réduite !

Tu incarnes, au quotidien, dans chacun de tes posts, la vision de ta boîte, et ce qu’elle représente. Si bien que tu deviens influenceur de ta propre boîte, avant d’être influenceur tout court.

2)Tu ne peux plus te balader dans la rue incognito sans que tes groupies te ne t’arrêtent pour un autographe

Bon, okay, j’exagère. Mais en tous cas, tout le monde te connait. Tout le monde. Et peut être trop de monde, surtout. Tu deviens celui qui, grâce à son image de marque, incarne une certaine expertise.

3)Si tu quittes la boîte, parce que tu veux suivre ta passion pour la pâtisserie anglaise du 18e siècle, c’est un sacré coup de massue à l’entreprise si elle continue malgré ton départ ! 

En effet, tu incarnes le bras armé de ton entreprise. Si elle se retrouve amputée, que deviendra-t-elle ? Généralement, bien sûr, avant le départ d’un des influenceurs de la boite, ce dernier aura pris soin de former sa succession ! Mais il s’agit quand même d’une sacrée perte, tant en terme d’image, de temps et d’argents.

Bon, en vrai, c’est quand même pas si mal le personnal branding. Bien utilisé, il peut même devenir un moteur permettant de faire connaitre ton entreprise, même quand tu n’y es plus. Par exemple, Grégoire Gambatto a fait fortement connaître Germinal grâce à son style et son expertise, mais aujourd’hui Germinal lance de ses propres ailes.

L’oiseau Germinal a su quitter son nid, et s’en sort très très bien !

Et toi, tu le vois comment le personal branding ? Vraie bénédiction, ou sacrée malédiction ?

We Love Startups Team

Welove, c'est une team d'entrepreneurs passionnés au service de la diffusion au plus grand nombre de l'envie d'entreprendre, et de l'inspiration, des outils et des conseils pour se lancer et se développer.

Ajouter un commentaire